• Billets

    Des articles divers sur des sujets plus ou moins d'actualité, contient parfois des coups de gueule...parce que j'aime gueuler.

  • hey c:

     

    Il est actuellement 3h58 du matin et le café que j'ai bu 5 heures auparavant est entrain de faire effet. J'adore faire des nuits blanches: ça me permet de réfléchir sur plein de trucs. Tout à l'heure j'ai lu un article de Farness qui s'intitulait 50 choses que j'aime. Comme le titre l'indique, elle énumérait 50 choses qu'elle aime (cette explication était t-elle vraiment utile ? Non.). Son post m'a rendue heureuse et de bonne humeur alors j'ai envie de faire pareil, soyons positif et faisons des listes uwu.

     

    i.  j'aime m'inventer des histoires dans ma tête où j'ai une vie trop cool, je rencontre l'homme/la femme de mes rêves et même si tout est compliqué, on finit ensemble parce que j'aime les happy ends.

    ii. j'aime me poser des questions à moi même, comme si quelqu'un m'interviewait. Ça me permet de réfléchir sur tout un tas de trucs et je suis une personne qui réfléchit beaucoup. Surement un peu trop.

    iii. j'aime faire des câlins et qu'on me fasse des câlins.

    iv. j'aime faire des compliments aux gens, sans raison particulière, je pense que ça rend leur journée meilleure alors je le fait.

    v. j'aime les conversations que j'appelle "table de nuit", c'est à dire les conversations en fin de soirée, quand t'es en petit comité, qu'il est tard et que t'es autour d'une table entrain de parler de truc profonds.

    vi. j'aime qu'on me fasse des compliments aussi; je suis quelqu'un qui, même si j'essaye d’améliorer ça, n'a pas beaucoup confiance en elle même alors ça me fait plaisir quand on me fait des remarques positives.

    vii. j'aime écouter les gens parler autant que j'aime parler : bref j'adore les ragots et les "aufaite j't'ai pas dit ?".

    viii. j'adore écrire en minuscules, est-ce qu'il faut une raison ? (d'ailleurs ma prof d'anglais m'engueule perpetuellement car j’écris "i" à lieu de "I". Argh.)

    iv. j'adore rouler des yeux quand quelqu'un m'exaspère.

    x. j'aime écouter des musiques tristes: mon téléphone est rempli à 70% de ça.

    xi. j'aime écrire des histoires plus que les raconter: je suis plus à l'aise à l'écrit.

    xii. j'aime quand même parler à l'oral, je ne suis pas quelqu'un qui stresse à l'idée de parler devant des gens.

    xiii. j'aime lire des (fan)fictions jusqu'à tard dans la nuit.

    xiv. j'aime le mot "hickeys" (ça veut dire suçon en englais), je trouve ça mignon comme mot.

    xv. j'aime quand on me caresse le cou ou le bas du dos: j'ai une réaction de chat quand on me le fait, c'est rigolo.

    xvi. j'aime les gens aux cheveux colorés, j'veux dire, je trouve ça super beau, j'aimerais bien me colorer/décolorer les miens mais ma mère veut pas.

    xvii. j'aime bien billie eilish, aussi bien ses chansons que son personnage: c'est le genre de personne que j'aimerais devenir.

    xviii. j'adore les teen movies.

    xix. j'adore les films qui font réfléchir du style "fight club", "kill your darlings" ou encore "call me by your name".

    xx. j'aime mes amis: c'est super bête mais je suis fière d'avoir des amis comme eux et je leur dit souvent.

    xxi. j'aime dormir.

    xxii. j'aime manger.

    xxiii. j'aime écouter des chansons de boys bands pour ados (je suis une ado mais j'assume pas trop en général).

    xxiv. j'aime shipper les gens (je sais vraiment pas comment expliquer ça en français, c'est quand t'aimerais que deux personnes se mettent ensemble parce qu'elles formeraient un couple cool.)

    xxv. j'aime utiliser le mot "cool" comme un nom, un adverbe ou un adjectif.

    xxvi. j'aime utiliser des adverbes en général.

    xxvii. j'aime imaginer que ma vie est un film et que certaines musiques en sont la soundtrack.

    xxviii. j'aime porter des vetements trop grands pour moi et rentrer mes pulls et mes t-shirts dans mes pantalons.

    xxix. j'aime le bruit des vinyles sur un tourne disque, vous savez le petit crépitement.

    xxx. j'adore les polaroids.

    xxxi. j'aime ma maman.

    xxxii. j'aime quand les gens me donnent des surnoms.

    xxxiii. j'aime parler anglais, je sais pas si c'est juste parce que j'aime cette langue ou parce que je suis à l'aise et que ça me permet de m'exprimer différemment.

    xxxiv. j'aime regarder les couchers et levers de soleil.

    xxxv. j'adore regarder les étoiles.

    xxxvi. j'adore les gens avec les cheveux bouclés, je trouve ça super attirant. 

    xxxvii. j'aime le skate mais je sais pas en faire, je trouve ça super classe.

    xxxviii. j'aime les nuits d'étés.

    xxxix. j'aime le silence et paradoxalement j'aime la musique.

    xl. j'aime les tortues.

    xli. j'aime rendre les gens heureux.

    xlii. j'aime faire des listes: ma grand mère aussi, je doit tenir ça d'elle.

    xliii. j'aime les musiques sensuelles, dit comme ça c'est bizarre mais j'aime bien les chanteurs avec des voix graves, ça m’apaise.

    xliv. j'adore écrire en chiffres romains, il n'est cependant pas impossible que je me trompe.

    xlv. j'adore écouter les gens qui parlent italiens, je trouve ça sexy.

    xlvi. j'aime aussi utiliser le mot "super" comme un adjectif, je l'utilise peut être un peu trop.

    xlvii. j'aime le lofi-hip hop.

    xlviii. j'aime l'art en général, que ce soit la danse, le chant, le dessin ou l'écriture, je pense qu'on peut dire beaucoup plus de choses en passant par l'art qu'avec des mots tout simples.

    xlix. j'aime apprendre de nouveaux mots et les placer partout.

    l. j'aime le sentiment de satisfaction que faire cette liste m'a apporté.

     


    14 comments
  • LA VIRILITÉ N'APPARTIENT PAS QU'AUX

    hommes

     

    En ce moment la chanson « Kid » d’Eddy De Pretto passe souvent à la radio et je l’aime beaucoup, déjà au niveau musical mais aussi (et surtout) au niveau du texte. J’ai déjà parlé du féminisme et en faisant des recherches je me suis rendue compte qu’être un homme dans une société patriarcale comme la notre, au fond c’était pas si facile.

     D'abord, c'est peu être moins flagrant que chez les femmes mais les hommes sont aussi entourés de préjugés et d'attentes sur le physique. On dit que la gente féminine est hyper sexualisée mais j'ai arrêté de compter combien de fois j'ai entendu une fille dire que tel ou tel acteur/chanteur/célébrité/gars random dans la rue était "mignon", "trop beau", "canon" ou même "carrément baisable". La vision qu'on a des hommes et vachement axée sur le physique, il y'a un tas de critères de beauté chez nos homologues masculins aussi: il faut qu'il soit grand, musclé, qu'il ait une mâchoire bien dessinée et qu'il soit bien monté (si vous voyez ce que veux dire.). Je connais un tas de gars qui sont complexés par leur physique: il y'a pas si longtemps j'étais avec un de mes meilleurs amis et il m'a demandé de lui donner une note sur 20 sur le physique. J'ai trouvé ça d'une superficialité effarante et quand je l'ai fait il a râlé parce que "12 c'est nul".

    Je trouve ça stupide et aussi réducteur que chez les femmes mais, encore plus triste: les hommes ont des contraintes morales. Un homme c'est viril, un homme ça pleure pas, un homme ça dit pas "je t'aime", un homme ça "baise" ça fait pas l'amour parce que, comme dirait fauve, "l'amour c'est pour les PD". D'ailleurs si t'es pas un vrai homme bien comme il faut, t'es forcément une pédale, une baltringue, une tarlouze. Qui a décidé de ça enfaite ? Qui a dit qu'un homme ne pouvait pas être viril et aimer d'autres hommes ? Pourquoi on s'offusque quand une femme se fait traiter de pute alors qu'un PD (qui est utilisé comme quelque chose de péjoratif) ça fait de moins en moins réagir ? La société tolère ça, même que selon un jugement des prud'hommes de Paris, "pédé" n'est "pas une insulte". C'est aberrant. D'ailleurs, PD c'est l'abréviation de "pédéraste" qui veut dire pédophile, et ne désigne en aucun cas une personne homosexuelle: donc la prochaine fois que vous entendez quelqu'un utiliser le terme "pd", ne le traitez pas d'homophobe (il est surement déjà au courant) mais traitez le d'inculte. 

    Malheureusement dans la société dans laquelle on vit aujourd'hui, les hommes sont tellement enfermés dans un cadre de préjugés et d'attentes qu'ils ont encore plus de mal que les femmes à être eux mêmes. Et ça dans toutes les classes sociales, que ce soit dans les familles aisées où ont veut plaire à papa maman ou dans les quartiers où on veut pas paraître faible. Selon une étude, 80% des jeunes homosexuels en France, n'assument pas leur homosexualité et mènent une double vie, pire encore; environ 10% la refoulent complètement. 

    Je trouve ça tellement triste parce qu'avant d'être un homme, une femme, noir, blanc, hétéro, gay ou quoi que ce soit, on est humains.

    Je me rends compte que cet article a un peu dévié de son sujet de base mais c'est pas grave, je pose ça là.

    weana

    [je vous met ci-dessous la chanson en question, allez l'écoutez si ce n'est pas déjà fait, elle est tellement belle.]

     

    sources & sites à consulter:

    http://www.oserenparler.com/

    https://www.sos-homophobie.org/

    https://www.lemonde.fr/


    9 comments
  •  

    bonsoir (:

    Récemment on m'a demandé ce que je pensais du féminisme. Et honnêtement j'en pense tellement de choses que je n'ai pas su quoi répondre et j'ai eu l'air bête.

    Parce que le féminisme ce n'est pas que des femmes qui montrent leurs seins. Parce que le féminisme ce n'est pas des femmes qui détestent les hommes, au contraire, ce genre de comportement est aux antipodes de ce qu'est le féminisme. Et surtout parce que le féminisme, ce n'est pas qu'une affaire de femmes.

    (je précise que je suis moi même féministe mais que je vais le "critiquer")

     

    l e   f é m i n i s m e,   u n e   m o d e ? 

    On peut dire que la première oeuvre féministe date de 1791, il s'agit de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne rédigée par Olympe de Gouges. Cette charmante dame prône l'égalité des sexes et implore la reine (à l'époque Marie-Antoinette) de défendre le "sexe malheureux". Le roi est pas super content et n'apprécie pas trop le concept du coup la pauvre fini décapitée. C'est assez triste de se dire que deux siècles et demi plus tard, les revendications sont les mêmes. Pourtant il y a toujours des grandes femmes féministes: Simone de Beauvoir, Simone Veil ou plus récemment: Beyoncé. Cette dernière peut être considérée comme l'Olympe de Gouges du 21ème siècle sauf qu'elle n'écrit pas de déclaration mais des chansons. (La plus célèbre restera "Run The World", dont le titre est repris un peu partout comme ode au féminisme.) La cause féministe est donc aujourd'hui portée par des stars, c'est ce qui la rend populaire. D'un côté c'est bien car ça apporte de la visibilité à la cause, d'un autre ça peut être vu comme quelque chose de négatif car cette popularisation inclu aussi une vulgarisation : aujourd'hui beaucoup de gens portent des t-shirts avec des slogans féministes mais peu savent vraiment ce que c'est.

     

     m a i s   l e   f e m i n i s m e,  c ' e s t   q u o i  ?

    Le féminisme vient du latin femina qui signifie femme. (Est-ce que c'était vraiment utile de le savoir ? Non. Est-ce que ça permet d'étendre ma culture latine quasi inexistante ? Oui?) Il s'agit d'une attitude ou doctrine sociale, philosophique et politique dont le but est l'égalité des sexes, la défense des droits des femmes, leur émancipation et la fin de l’oppression (voire du harcèlement) qu'elles peuvent subir. Avec tout les scandales d'abus sexuels, le féminisme a pris une place importante depuis quelques années, les mouvements "me too" et "balance ton porc" ont aidés à une libération de parole qui n'est que bénéfique. 

     

    « a woman without a man is like a fish without a bicycle »

    ("une femme sans un homme est comme un poisson sans vélo")  —Gloria Steinem

     

    l e   f e m i n i s m e  :  u n   d r o i t   f o n d a m e n t a l 

    Je tiens à le redire, je suis féministe. Pourtant, selon moi, le terme "féminisme" ne devrait pas exister. Pas parce que c'est mal, mais parce que ça devrait être fondamental. Les gens ne devraient pas avoir besoin d'un mot pour désigner les droits des femmes. Car les femmes sont humaines avant tout, et si défendre les droits humains c'est être féministe, alors tout le monde devrait être féministe. D'un côté c'est bien car la société actuelle a besoin de gens comme Malala, Angelina Jolie ou Emma Watson qui défendent cette cause, de l'autre ce besoin est assez triste. Au fond, ces femmes se battent pour que le terme "féminisme", qui désigne quelque chose de tellement naturel, disparaisse.

     

    «I'm not ashamed to dress "like a woman" because I don't think it's shameful to be a woman. »

     ("je n'ai pas honte de m'habiller "comme une femme" car je ne pense pas que c'est honteux d'être une femme.")  —Iggy Pop

     

    u n e   d i s c r i m i n a t i o n   p o s i t i v e  ?

    Saviez vous qu'il existe un terme qui désigne l'équivalent masculin du féminisme ? Oui, ça existe et ça s'appelle Masculinisme. Vous allez sûrement vous dire "ouais mais c'est pas les hommes qui se font siffler dans la rue, tripoter dans les transports ou alors qui ont un salaire plus bas à cause de ce qu'ils ont entre les jambes !". C'est vrai. En réalité le masculinisme est la conséquence du féminisme, le revers de la médaille. Ce terme a deux définitions, la première est "la défense de la position dominante des hommes dans la société", ce qui est clairement pas ce qui nous intéresse. La seconde désigne est un ensemble d'idées qui essayent de promouvoir les droits des hommes dans la société civile. Les masculinistes affirment également être les victimes des excès du féminismes. Par exemple ils estiment avoir des peines de prisons plus longues dues à une application de la loi plus sévère. Autre cas, l'attribution de garde d'enfant lors des divorces: c'est plus souvent la mère qui en bénéficie. Je ne suis pas là pour dire si c'est vrai ou pas, il faudrait se baser sur des chiffres que je n'ai pas même si, selon moi, le masculinisme n'est pas injustifié. Parfois la limite entre discrimination positive (au dépend des hommes) et féminisme est assez floue.


     

    Et toi, qu'est ce que tu penses du féminisme ?

    J'ai essayé d'écrire un article construit pour une fois, j'avais beaucoup d'idées (et encore je n'ai pas parlé de tout sinon cet article aurait été trop long et un bon nombre aurait fini par décrocher) et j'ai essayé de les organiser un minimum. J'espère que ce genre de format vous intéresse.

    la bise,

    Wea'

    sources : l'internaute, la toupie, France culture.


    7 comments
  •  

     hey hey o/ 

    Aujourd'hui j'ai envie de poser mes fesses et de parler d'acceptation de soi, de confiance, de complexes et autres merdes qui te pourrissent la vie. C'est un sujet qui me touche particulièrement car je ne suis pas la personne la plus confiante du monde, loin de là, mais j'essaye de l'être et je sais que les messages motivants comme ça m'aident pas mal. Je savais pas trop comment aborder le sujet alors j'ai écris une sorte de lettre ouverte;

     

    salut ;

    Tu vas surement te demander qui je suis pour juger de la beauté d'une personne, surtout à travers un écran. C'est vrai qu'au fond je ne te connais pas. T'as raison, je suis pas grand chose, je ne suis pas médium, je ne suis pas ta mère et surtout je ne suis pas toi. Parce que toi, et seulement toi peut te juger parce que personne ne te connait aussi bien que toi même. Tu vas donc surement te demander pourquoi je fais ça, et même si tu ne te le demande pas, je vais te répondre quand même. En réalité j'aimerais juste que tu te rendes compte de ta valeur, que tu te poses 5 minutes et que tu réalises que, même si tu corresponds pas forcément aux critères de beauté, tu es toi même et c'est ce qui compte. Dans le cas où tu te forcerais à être quelqu'un d'autre: arrêtes. Je ne connais pas tes raisons mais il n'y a pas de bonnes raisons. Ne sois pas "comme quelqu'un", sois juste "quelqu'un". Et les défauts ? Mais quels défauts ? Personnellement je ne vois que des imperfections, et les imperfections rendent humain: les gens parfaits sont des nazis. Et puis la beauté c'est pas que physique, loin de là, être belle et conne n'apporte rien à part se retrouver en prison parce qu'on a poignardé son mec. Et puis arrêtes de te comparer à toutes ces filles à la vie scénarisée sur les réseaux sociaux, sincèrement c'est du masochisme : Tu es belle à TA manière. Commences par t'accepter, par t'aimer toi même parce que personne ne pourra le faire à ta place. Même si au fond tu n'as pas confiance en toi, persuades toi du contraire et tu verras que petit à petit ça va venir. Et pour ceux qui critiquent ? Qui se moquent ? Qu'ils continuent si ça peut leur permettre de pimenter un peu leur vie de merde; ne gâches pas ton temps avec eux, fais leur un doigt avec le sourire pour montrer que tu t'en a rien à foutre. Parce que oui, tu n'en a rien à foutre. Si, vraiment, tu n'en a rien à foutre. Fais les choses pour toi et tant pis si ça plait pas à certaines personnes: comme je le disais plus tôt : ce ne sont ni ta mère ni toi, c'est ta vie, pas la leur. Sois fier(e) de qui tu es : je suis sûre qu'il y a de quoi.

    Maintenant souris, c'est ce qui te va le mieux.

    (j'attends, souris bordel)

    weana


    3 comments
  •  (le titre dit tout : c'est mes life goals.)

    "Au début, je me disais : “Quand je serai grand !” Maintenant, c’est surtout “Quand j’aurai le cran !”"

      J'aimerais adopter une tortue et lui donner le nom de ma grand-mère, j'aimerais avoir un combi Volkswagen (pour ceux qui ne savent pas ce que c'est) et aller faire de l'humanitaire un peu partout. J'aimerais visiter les pays d'Europe de l'est. J'aimerais faire des grands discours sur l'égalité (si possible sans qu'on me traître de Hippie, ouais j'suis utopiste et j'vous emmerde). J'aimerais écrire des bouquins juste pour pouvoir remercier des gens sur la première page. J'aimerais passer des nuits à la belle étoile à parler avec mes potes (même si je flippe dès que j'entend un bruit bizarre). J'aimerais pouvoir faire une compil' des musiques de ma vie. J'aimerais faire du parapente ou sauter en parachute. J'aimerais faire le tour du monde pour rendre visite à tout ceux à qui je parle tout les jours mais que je ne vois pas. J'aimerais voir des aurores boréales. J'aimerais me teindre les cheveux (ou me les décolorer). J'aimerais pouvoir faire un métier où j'apprends des choses aux gens. J'aimerais rencontrer tout les chanteurs que j'aime et chanter avec eux. J'aimerais savoir jouer du ukulélé. J'aimerais faire un recueil de toutes les pensées bizarres et profondes que j'ai la nuit. J'aimerais faire des photos des gens dans la rue et tout rassembler sur un grand mur. J'aimerais donner des coups de tête à tout ceux qui jugent sans connaître. J'aimerais jouer dans un film, un biopic si possible. J'aimerais habiter dans une ville que je connais pas à l'autre bout du monde (même si je panique dès que je perds dans un supermarché x)). 

    + + +

      A la base cet article (dans la continuité de celui ci) était une liste de mes résolutions 2018 mais je sais que je les tient jamais donc c'est complètement inutile. J'adore écrire ce genre de chose, ça me motive uwu. J'ai rien à ajouter.

    La bise,

    Wea.


    4 comments


    Follow this section's article RSS flux
    Follow this section's comments RSS flux