• 230118 - page 23

      bonsoir (: 

    Nouvel article Diary pour vous raconter ma petite vie pas intéressante. Ça fait longtemps que je l'ai pas vraiment fait, et j'ai beau chercher des excuses pour le faire, j'en trouve pas, j'aime juste parler de moi parce que je suis égocentrique. (j'aimerais tellement ajouter un "nan j'déconne" mais c'est vrai enfaite.)

      On va commencer par des choses concrètes: le plan scolaire. La 1ere paraissait cool les 4 premiers mois mais enfaite c'est casse-couille: trop d'examens blancs et pas assez de temps. En réalité étant donné que je fous rien parce que je suis une procrastinatrice high level, ça m'affecte pas trop et mes résultats sont quand même bons (sauf en allemand mais je pense que ma bouche n'est pas faite pour parler cette langue... dommage que mon prof ne soit pas très réceptif à mon point de vue). J'ai une bonne classe dans l'ensemble et j'adore ma classe de L. (Enfaite je vous explique : étant donné qu'on est que 10 L (troubadours en force) bah on est mélangés avec des ES pour former une classe entière mais il y'a certains cours ou on est juste entre L. Ma phrase est beaucoup trop longue, reprenez votre souffle.)

      Y'a quand même certaines personnes qui m’énervent dans ma classe, notamment une miss-je-sais-tout-alors-qu'enfaite-je-sais-rien qui me tape sur le système à se mêler des affaires des autres et à couper la parole des autres quand ils parlent (vous le sentez le vécu là ?). Je vous jure des fois j'ai envie de me lever et de lui balancer un "ta gueule connasse" et de me rassoir. Je me rends compte en écrivant ça que j'ai des problèmes tellement existentiels, c'est fou.

      Sinon sur un plan relationnel bah ça peut aller. Mon meilleur ami le célibat est toujours à mes côtés (pour le meilleur et pour le pire) et je me suis faite plein de potes cette année; c'est cool de savoir que où que tu ailles, t'as des gens qui t'apprécient. (En même temps je ne pense pas être la reine des putes donc les gens ne vont pas me cracher à la gueule.) Je parle toujours avec mes amis irlandais (à 3 sur 5 enfaite) dont mon ex (ET OUI, J'AI RÉUSSI A ME METTRE EN COUPLE AVEC UN IRLANDAIS (c'est une très longue histoire compliquée digne d'une série Netflix, dites moi si vous êtes intéressés pour la lire). Bon ça a duré à peine un mois mais comme je vous l'ai dit, c'est compliqué.). Au début c'était un peu bizarre de lui reparler mais au final on rigole bien et y'a pas trop de gêne entre nous.

      Passons à un sujet un peu moins joyeux. A vrai dire je sais pas trop comment tourner la chose pour qu'elle soit compréhensive et pour pas attirer la pitié. Disons que j'ai des problèmes psychologiques qui ressemblent fortement à de la dépression. Je vais pas étaler les symptômes, cherchez sur internet si vous voulez, mais ça fait pas mal de temps que je ressens ça (quand je dis "pas mal" ça veut dire "beaucoup" enfaite) mais je ne suis pas quelqu'un qui parle de ses problèmes "graves" ou en tout cas très personnels facilement. J'en ai d'abord parlé à une amie qui m'a conseillée d'en parler à ma meilleure amie et à ma mère. J'ai eu une discussion avec ma meilleure amie et c'est là qu'on a évoqué le terme "dépression", je sais pas si c'est ce que j'ai, je ne suis pas une spécialiste, mais les symptômes ressemblent. Ensuite j'ai pris mon courage à deux mains et j'en ai parlé à ma mère, j'y suis allée doucement pour pas qu'elle s'inquiète (au final elle s'est quand même inquiétée) et elle m'a proposé d'aller voir "un spécialiste". C'est le terme que les gens emploient pour dire "psy" et ne pas t’inquiéter. J'ai pas dit non parce que je sais que j'en ai besoin. En réalité ça me fait un peu flipper d'aller voir un inconnu, même un médecin, et de lui dire "salut, bah enfaite je déprime sans raison et j'ai envie d'hiberner parce que ma vie craint.": du coup si vous avez des conseils, bah je suis preneuse. Après n'allez pas croire que je me taille les veines ou des trucs dans le genre, j'ai pas envie que les gens me voient différemment à cause de ça: ça à toujours été là, le fait que j'en parle ou quoi change rien, c'est toujours moi.

      En réalité ça m'a fait du bien d'en parler à des gens et ça m'a permis de voir en qui j'ai confiance ou pas. Par exemple j'en ai parlé à une de mes amies (qui avait les larmes aux yeux quand je lui ai dit parce qu'elle se sentait nulle de ne pas l'avoir vu : c'était pas de sa faute, je le cache bien c'est tout) et elle m'a confié des choses sur sa famille que moi seule sait: ça a renforcé notre amitié. (Putain j'arrive pas à croire que j'ai dit ça, ça sonne tellement niais. x))

      Je trouve que je rentre de plus en plus dans le cliché de la L : j'ai une sexualité très libre (ou du moins pas vraiment définie), je porte des pulls et des pantalons larges (le confort avant tout les gars), je m'habille principalement en noir, j'écoute du "Fauve", je fais option arts, je sais pas poser une division et je vais voir un psy. Il manquerait plus que je fume des joints et on aurait le starter pack complet. Enfaite j'en ai un peu rien à branler d'être un cliché parce que je me sens hyper à l'aise avec ça. Au contraire ça aide vachement parce que je peux faire tout ce que je veux, même si c'est bizarre et le justifier par : "bah je suis en L". Et c'est cool parce que j'ai vraiment la sensation d'être à ma place.

      Du coup c'est un bilan plutôt positif malgré tout. J'ai l'impression d'avoir écrit beaucoup alors qu'en fait c'est pas énorme. Je sais pas comment terminer cet article et en plus il faut que j'aille réviser parce que j'ai bac blanc demain et même si pour le français j'y vais au talent, pour les sciences ça risque d'être un peu plus compliqué parce que j'ai ni talent ni cahier dans cette matière.

    Aller, la bise.

    Wea'.

     

     

     

    « playlist // chill & 3am thoughtsmàj ; 280118 »

  • Comments

    1
    Tuesday 23rd January at 20:32

    Bonsoir ! 

    Je n'ai pas de grand conseil digne d'un spécialiste psy, mais essaye de trouver pourquoi tu vas pas bien, pourquoi tu dis que ta vie craint etc... Essaye après de reboucher le trou en essayant de nouvelles activités, ou sport qui peut te défouler. (j'ai pas été bien à un moment de ma vie aussi, parce-que j'avais l'impression que ma surdité gênait tout le monde, donc j'ai essayé de me vider la tête avec plusieurs sports et bim, finalement j'ai pris natation. :))

    Sinon, peut-être tu peux te lancer des objectifs ? Ça peut aider, je pense... 

    Voilà, désolée de mon non-talent pour t'aider, en tout cas, j'espère que tu iras mieux. :D

     

    • Voir les réponses
    2
    Tuesday 23rd January at 22:43

    Si tu te sens bien en L et que tu as des potes sur qui tu peux compter (il manque plus qu'à te mettre un peu au travail, allez je sais que tu veux pas l'entendre mais il faut)

    OH TU AS FINI PAR RÉUSSIR À TE METTRE AVEC JE SAVAIS PAS QUE C'ÉTAIT LUI, OUI JE VEUX BIEN TOUT SAVOIR, en fait peut être on en avait parlé depuis, je t'avoue que je sais plus trop

    Concernant le sujet moins joyeux, si tu es bien entourée c'est le principal (ça nous rassure nous qui sommes loin aussi, parce qu'on t'aime bien), puis aller voir un psy c'est pas si grave (sauf les factures, je sais pas si c'est remboursé et ça c'est moins cool). Courage !

    (la dernière phrase sur la svt m'a tuée)

    • Voir les réponses
    3
    Wednesday 24th January at 10:36

    Conseil débile : Y'a pas un psy dans ton lycée ? Je supposes que c'est gratuit, et qu'il saurait te conseiller mieux que moi. :')

    Après comme je suis dépressive aussi ( youhou, la vie est remplie de bonheuuur ) je peux juste te dire de dégager ta flemme. Si tu restes à rien faire, tu t'enfonces ( comme moi ) et après tu tombes dans le gouffre.

    couraaaage déessse weana

    • Voir les réponses
    4
    Wednesday 24th January at 11:15
    Pour ton problème pas du tout joyeux je te conseille de voir des gens inspirant et dès que t'as la moindre pensée négatif de la faire partir. Pour les gens je peux pas trop te conseiller mais j'aime bien Conan Gray et toi aussi je crois.

    Pour la première il faut t'y mettre comme la dis Oween et c'est là que les inspirations interviennent encore lol.
    J'espère que tu te sentiras mieux c'est prochain temps.
    • Voir les réponses
    5
    Sunday 28th January at 12:38

    heyo ! 

    J'adore ton article haha, j'en apprends petit à petit sur toi, et tu es une personne vraiment cool, sympa, belle de l'intérieur et de l'extérieur ! J'aime aussi ta façon d'écrire, qui est agréable à lire. Et puis je me rends compte qu'on se ressemble sur quelques points...

    La procrastination, le plus gros fléau, elle nous perdra haha. Oh toi aussi tu adores la L ? On est d'accord que c'est une filière géniale !! On pourrait faire un bingo avec les clichés des L dans lesquels on rentre ptdr

    Pour ce qui est de tes problèmes psychologiques, je n'ose pas tellement te conseiller, car je m'y connais pas forcément et j'ai peur de donner des mauvais conseils... Je ne sais pas si ça fonctionnera pour toi, mais essaie de rester en contact avec tes amis le plus de temps possible, de leur parler irl ou ivl, et s'ils ne sont pas disponibles, plonge toi dans une activité que tu aimes. Ça te maintiendra occupée, tu pourras te changer les idées, car si tu es seule, tu risques de t'ennuyer et de trop réfléchir... Enfin après c'est mon avis tout à fait subjectif, on ne fonctionne pas tous de la même manière :(

    Courage Weana !!

    • Voir les réponses
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Add comment

    Name / User name:

    E-mail (optional):

    Website (optional):

    Comment: